Notice tampons

Les tampons sont des produits spécifiques à l’hygiène féminine offrant confort et sécurité. Les femmes qui mettent un tampon pour la première fois doivent essayer à plusieurs reprises avant de le mettre de façon à se sentir à l’aise. C’est tout à fait normal.

01 — Placez-vous dans une position confortable et détendez-vous. Pour accéder facilement à votre vagin, mettez-vous debout, les genoux légèrement fléchis et les jambes écartées ou posez un pied sur la cuvette des toilettes.

 
02 — Lavez-vous les mains et retirez l’emballage du tampon. Vérifiez que le cordon est bien attaché au tampon et dépasse de l’applicateur. Le mécanisme de l’applicateur est semblable à celui d’une seringue.

 
03 — Tenez le tampon par le mécanisme applicateur entre le pouce et le majeur, l’index restant appuyé sur la base. Avec l’autre main, écartez doucement l’ouverture du vagin et placez-y le bout arrondi de l’applicateur (là où s’écoule le flux menstruel). Introduisez l’applicateur en biais en direction de votre dos en le faisant tourner légèrement, puis poussez le tube externe dans votre vagin jusqu’à ce que vos doigts touchent votre corps.

 
04 — À l’aide de l’index, faites glisser le tube interne vers l’intérieur jusqu’à ce qu’il passe à l’intérieur du tube externe. Le tampon est ainsi correctement placé dans votre vagin.

 
05 — Retirez les deux tubes applicateurs. Si vous ne disposez pas de poubelle, vous pouvez les jeter aux toilettes car ils sont en papier. Le cordon du tampon doit pendre et être visible. Une fois le tampon placé correctement, vous ne sentez absolument rien. Si vous ne vous sentez pas à l’aise, cela signifie que vous n’avez pas inséré le tampon assez profondément. Dans ce cas, retirez-le et mettez un autre tampon en l’enfonçant suffisamment.

QUAND CHANGER DE TAMPON

01 — Vous devez changer de tampon toutes les 4 à 6 heures. Pour le retirer, fléchissez légèrement les genoux, jambes écartées, et détendez-vous. Tirez le cordon dans la direction inverse à celle où vous l’avez introduit. Si vous ressentez une gêne en retirant le tampon et que vous pouvez voir des fibres blanches, il est possible que le tampon ne soit pas saturé. Vous devez utiliser un type d’absorption inférieur à votre flux. Avant d’introduire un nouveau tampon, assurez-vous d’avoir retiré le tampon précédent. N’oubliez pas de jeter le dernier tampon à la fin de vos règles et n’utilisez pas de tampons avant la menstruation ou entre deux cycles

ABSORPTIONS

(1 goutte   ) Mini - pour les flux légers

(2 gouttes ) Regular - pour les flux modérés

(3 gouttes ) Super - pour les flux abondants

(4 gouttes ) Super plus - pour les flux très abondants

LE SYNDROME DU CHOC TOXIQUE (SCT)

Le SCT est une affectation rare, mais grave, provoqué par des toxines d’origine bactérienne (staphylocoque doré) se trouvant habituellement dans la peau, le nez et le vagin. Cette affection peut atteindre aussi bien les femmes que les hommes et les enfants, et le risque de contracter le SCT est plus élevé chez les adolescentes et les femmes de moins de 30 ans. Bien que cette affectation soit peu courante, il est important d’en connaître l’existence pour pouvoir agir en cas de besoin. De même, il est crucial de savoir reconnaître les premiers signes de SCT pour effectuer un traitement précoce.

 
Les symptômes d’un choc toxique sont les suivants :
Fièvre soudaine (39C° ou plus), nausées, vomissements, pertes de connaissance, douleurs musculaires, éruption cutanée semblable à un coup de soleil. Seuls quelques-uns de ces signes peuvent se présenter. Dans des étapes plus avancées de l’affection, la peau peut commencer à se desquamer. Le SCT peut survenir pendant les règles ou peu de temps après. Il peut se déclarer rapidement et ses premiers signes ressemblent à ceux de la grippe. S’il n’est pas soigné, il peut provoquer une affection grave ayant des conséquences mortelles. À l’apparition de l’un de ces signes, retirez immédiatement le tampon et consultez votre médecin, à qui il faudra mentionner l’utilisation des tampons. Avant de recommencer à utiliser des tampons, parlez-en à votre médecin.


Pour réduire le risque de contracter le SCT, utilisez des tampons dont la perméabilité est juste suffisante pour vos besoins et changez de tampon toutes les 4 à 8 heures. Vous pouvez également recourir à la serviette hygiénique au moins une fois par jour. Si vous n’utilisez pas de tampons, le risque de contracter le SCT est réduit, mais pas éliminé.

Les tampons Fava, d’usage interne, permettent un écoulement naturel du flux menstruel et conviennent à tout type d’activité. Ils offrent qualité, confort et sécurité. Il est possible de les utiliser dès les premières règles mais il est recommandé de prendre le temps de connaître son anatomie. Il est normal de rencontrer des difficultés à le mettre les premières fois et d’essayer plusieurs fois avant de parvenir à insérer le tampon correctement et confortablement.

Composition tampon :

Le tampon Fava est composé à 100% de coton biologique cousu à la ficelle et hypoallergénique pour éviter l’adhérence des fibres aux muqueuses lors du retrait du tampon. 0% fibre synthétique, 0% blanchiment au chlore, 0% pesticides utilisés, 0% produit nocif pour votre santé. Grâce à une nouvelle technologie brevetée CottonLock, vous bénéficiez de toute l’efficacité du coton bio, jusqu’au voile de protection. Nos produits sont faits avec des matériaux biodégradables L’emballage individuel de protection est en papier

Quelle taille choisir ?

(à titre indicatif)

Important – Choisir toujours l’absorption minimale adaptée à son flux. Si vous hésitez entre deux tailles, choisissez toujours la plus petite

Informations d’absorption

   Regular :  Pour les flux modérés

   Super :  Pour les flux abondants

   Super + :  Pour les flux très abondants

Conseil d’utilisation : Il n’est pas nécessaire d’enlever votre tampon pour uriner ou déféquer

Pour insérer le tampon Fava :

Lavez-vous soigneusement les mains à l’eau et au savon doux avant toute manipulation.

01 — Ouvrez l’emballage de protection individuel en papier et jetez-le dans une poubelle.

02 — Déroulez la petite ficelle, en tirant dessus d’un petit coup sec et vérifiez qu’elle est bien attachée au tampon.

03 — Mettez-vous dans une position confortable et stable (assise, debout, accroupie, à genoux ou avec un pied sur le rebord des toilettes...)

04 — D’une main, écartez doucement les lèvres à l’ouverture du vagin et vérifiez que le précédent tampon a bien été retiré.

05 — Avec l’autre main, positionnez le côté arrondi du tampon à l’entrée du vagin, placez l’index dans le creux situé à la base du tampon et poussez délicatement en oblique pour l’introduire profondément (jusqu’à environ deux phalanges de doigt)

06 — Si vous vous sentez mal à l’aise, cela signifie que le tampon n’a pas été placé assez loin dans le canal vaginal. La ficelle du tampon doit pendre à l’extérieur de votre corps afin de le retirer plus tard. Vous ne devriez pas insérer un tampon si cela fait mal. Une fois mis en place, un tampon ne peut pas s’égarer, le col de l’utérus est trop étroit pour qu’il remonte et les muscles pelviens l’empêchent de descendre. Lavez-vous les mains

Pour retirer le tampon Fava

 01 — Pour retirer le tampon, mettez-vous dans une position confortable.

02 — Tirez délicatement sur la ficelle vers le bas jusqu’à ce que le tampon soit retiré et jetez-le à la poubelle.

03 — Si vous ressentez une gêne en retirant le tampon et que vous observez des fibres blanches, il est possible que le tampon ne soit pas saturé. Vous devez donc utiliser un type d’absorption inférieur à votre flux, donc un tampon plus petit.

04 — Si vous ne trouvez pas la ficelle du tampon, attendez que le tampon soit bien saturé, accroupissez-vous et poussez comme lorsqu’on va à la selle. Le tampon descendra alors tout seul et vous pourrez le récupérer avec les doigts.

05 — Si vous ne réussissez pas à retirer votre tampon, consultez votre gynécologue. N’oubliez pas d’enlever le dernier tampon à la fin de vos règles. Lavez-vous les mains 

Information sur le Syndrome du Choc Toxique (SCT) :

Si vous avez déjà souffert de SCT, demandez conseil à votre médecin avant d’utiliser les produits hygiéniques Fava. Le SCT est une infection rare mais 
très grave
, parfois même fatale. Les toxines responsables du SCT sont produites par le Staphylococcus aureus et par les Streptocoques du groupe B. Les symptômes du SCT peuvent apparaître soudainement au cours des règles ou peu de temps après. Ils ressemblent à ceux de la grippe et incluent : forte fièvre soudaine (>39°C), douleurs musculaires, vomissements, diarrhées, maux de tête, étourdissements, évanouissements, éruptions cutanées ressemblant à des coups de soleil, maux de gorge. Si vous présentez l’un de ces symptômes pendant l’utilisation d’une protection hygiénique Fava ou quelques jours après, retirez-la et consultez immédiatement votre médecin.


ATTENTION :

Il ne faut pas mettre deux tampons à la fois. Changez régulièrement de tampon, toutes les 4h à 6h maximum. Consultez un gynécologue en cas de problème pour l’enlever. Ne pas en porter entre deux cycles avant les règles. Les tampons Fava ne se portent pas hors période de règles. Préférez le port d’une serviette hygiénique pendant la nuit ou lorsque vos règles sont légères. Ne pas laisser à la portée des enfants. Attention, nos produits ne se jettent pas dans les toilettes ou dans la nature. Le coton ne se décompose pas instantanément dans l’eau, vos produits risqueraient de boucher les canalisations par accumulation. Nous vous conseillons donc de jeter vos produits hygiéniques à la poubelle.

Loading...