Mettre un tampon pour la première fois ça peut être un peu impressionnant voire un peu angoissant. Pourtant, avec les bonnes méthodes et les bonnes pratiques, mettre un tampon devient d’une simplicité sans égale !

Le tampon vient absorber le sang pendant quelques heures, et se révèle très pratique on n’aime pas sentir le sang couler dans sa culotte.

A son extrémité, se trouve une petite ficelle, afin de pouvoir le retirer sereinement.

Maintenant que nous savons mieux ce qu’est exactement un tampon, voyons comment le mettre facilement !

 

I – Quelle taille de tampon choisir ?

C’est parti pour un décrypter les fameuses gouttes des packagings de tampons !

Comment savoir combien de gouttes prendre ?

Il suffit d’observer la quantité de sang perdu pendant ses règles et reconnaitre son type de flux aux différentes étapes de ton cycle.

 

Tu as un flux léger si :

  • Ta serviette est rarement pleine même après 6 à 8h
  • Le sang est rarement rouge vif mais plutôt marronné

 

Tu peux t’orienter vers des tampons pour les flux « légers » ou « minis », souvent représentés par 1 à 2 gouttes sur les packagings.

Chez Fava, ce sont les tampons réguliers qui te conviendront le mieux !

 

Tu as un flux moyen si :

  • Ta serviette est pleine au bout de 4 à 6h d’utilisation
  • Le sang est rouge vif mais il est absorbé quasiment instantanément par la protection

 

Tu peux t’orienter vers des tampons pour les flux « moyens » ou « normaux » souvent représentés par 3 à 4 gouttes sur les packagings.

Chez Fava, ce sont les tampons super qui vous conviendront le mieux !

 

Tu as un flux abondant voire très abondant si :

  • Ta serviette est pleine avant 3h d’utilisation
  • Les fuites sont fréquentes
  • Le sang a du mal à être absorbé instantanément par la protection

 

Tu peux t’orienter vers des tampons pour les flux « abondants » souvent représentés par 4 à 5 gouttes sur les packagings.

Chez Fava, ce sont les tampons super + qui te conviendront le mieux !

 

Si tu as un encore doute sur ton flux, prend toujours la taille la plus petite : il vaut mieux changer de protections régulièrement plutôt que de conserver le tampon trop longtemps à l’intérieur de son vagin, qui risquerait de provoquer un choc toxique, un syndrome rare mais très grave.

Pour en savoir plus sur le SCT, rendez-vous en fin d’article.

 

A noter que le flux peut varier tout au long de sa vie mais aussi de son cycle, plusieurs tailles de tampons sont parfois nécessaires pour couvrir tout un cycle.

tampon digital

II – Comment mettre un tampon digital ?

Aussi appelé tampon « sans applicateur », un tampon digital est un tampon que l’on met uniquement à l’aide de ses doigts.

Voilà un petit guide pour t’aider à mettre le tampon facilement :

  1. Met toi dans la position qui te semble la plus pratique : un pied sur la cuvette, accroupi.e, assis.e sur les toilettes…
  2. Insère la pointe du tampon à l’entrée du vagin puis pousse l’arrière du tampon pour l’enfoncer entièrement, jusqu’à la moitié de ton doigt.
  3. Vérifie que tu peux attraper facilement la ficelle et que le tampon ne te gêne pas.

S’il te gène, tire délicatement sur la ficelle pour l’enlever.

 

III – Comment mettre un tampon avec un applicateur ?

Un tampon avec un applicateur ressemble un tampon digital à l’exception près qu’il est doté d’un piston (en plastique ou en carton) à son siège pour t’aider à l’insérer dans ton vagin.

 

Voilà un petit guide pour t’aider à mettre le tampon facilement :

  1. Met toi dans la position qui te semble la plus pratique : un pied sur la cuvette, accroupi.e, assis.e sur les toilettes…
  2. Insère la pointe du tampon de quelques centimètres.
  3. Pousse sur le piston délicatement pour libérer le tampon.
  4. Vérifie que tu peux attraper facilement la ficelle et que le tampon ne te gêne pas. S’il te gène, tire délicatement sur la ficelle pour l’enlever.
  5. Jette l’applicateur à la poubelle

 

IV – Les précautions d’usages et les bons gestes

A. Les bons gestes à adopter

Afin de pouvoir mettre un tampon en toute sécurité, il existe plusieurs règles à respecter :

 

  1. Se laver les mains AVANT et APRES la pose d’un tampon

Pour éviter que tout un tas de bactéries viennent se nicher dans son vagin, il est nécessaire d’avoir les mains propres pour mettre un tampon ou tout autre type de protection interne.

 

  1. Change ton tampon toutes les 4h à 6h maximum

Pour éviter la prolifération du staphylocoque doré, il est très important de ne pas garder de protections internes plus de 6h, voire 4h si tu as des règles abondantes.

Même si ton tampon n’est pas plein, pense bien à le retirer quand même, toujours pour éviter de contracter le syndrome du choc toxique.

 

  1. Ne garde jamais un tampon pour dormir

A moins que tu ne dormes que 4h par nuit, ce qu’on ne te souhaite pas… si tu mets un tampon pour dormir, tu ne pourrais pas veiller à le changer régulièrement.

Préfère les protections externes, comme les serviettes ou les culottes menstruelles pour dormir.

 

  1. Préfère les tampons bio

C’est une chose à laquelle on ne pense pas forcément directement lorsque l’on va porter une protection, mais qui pourtant, au-delà d’être une solution plus écologique, est une solution saine et non-nocive pour la santé, à l’inverse des protections non-bio.

En effet, ces dernières sont remplies de pesticides, de parfum, de perturbateurs endocriniens qui peuvent porter atteinte à ta santé à moyen ou à long terme.

 

 

B. Le syndrome du choc toxique (SCT)

Lorsque l’on porte des protections internes (tampons, cup) il faut savoir qu’il existe un risque de contracter le syndrome du choc toxique (SCT), une infection très rare mais malheureusement tout aussi grave.

 

Le SCT est une infection causée par la présence dans ton corps du staphylocoque doré.

Les symptômes du SCT ressemblent à ceux d’une grippe :

  • Forte fièvre soudaine
  • Douleurs musculaires
  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Éruptions cutanées (qui peuvent ressembler à un coup de soleil)

Si tu constates ces symptômes, retire ta protection et consulte un médecin immédiatement.

Si tu as déjà souffert du SCT, préfère les protections externes comme les serviettes ou les culottes menstruelles.

 

A noter que l’apparition du SCT n’est pas lié à la composition des protections intimes, mais bel et bien à leur utilisation.

 

V – Mettre un tampon : les questions fréquentes

Comment faire pour savoir si le tampon est bien positionné ?

Rien de plus simple ! Le tampon ne doit jamais te gêner, tu ne devrais même pas le sentir.

Si c’est le cas, c’est qu’il n’est pas à sa bonne place.

Pas de panique ! Enlève-le et réessaie ! Après quelques entrainements, tu le ferras sans même réfléchir.

 

Que faire si la ficelle de mon tampon est perdue ?

Déjà on respire ! Ce genre de chose arrive rarement et n’a rien de dramatique si les bons gestes sont adoptés.

 

D’abord essaie d’aller chercher avec ton doigt si tu n’arrives pas à attraper ton tampon ou la ficelle du tampon.

Si tu n’y arrives pas, rend toi directement chez un.e professionnel.le de santé qui t’aidera à l’enlever.

 

Que faire si j’ai oublié d’enlever mon tampon avant d’en mettre un autre ?

Effectivement, il peut arriver d’ajouter un nouveau tampon avant d’enlever le premier.

Dans ce cas, enlève d’abord le tampon que tu viens de mettre, puis essaie d’atteindre le second tampon.

 

Si tu n’y arrives pas, rend toi directement chez un.e professionnel.le de santé qui t’aidera à l’enlever.

 

Peut-on mettre un tampon lorsqu’on est vierge ?

Oui, aucune incompatibilité à cela : le tampon n’est pas censé aller percer l’hymen.

Tu peux donc très bien mettre un tampon même en étant vierge !

 

 

Voilà, tu sais maintenant tout pour un mettre un tampon le plus facilement possible !

Et si tu cherches des tampons en coton bio, sans produits chimiques, rend-toi directement sur www.befava.com pour choisir les tampons qu’il te faut !

 

Découvre nos autres articles sur les règles :

Les premières règles, tout ce qu’il faut savoir

La culotte menstruelle, comment ça marche ?

Que signifie la couleur des règles ?

 

Découvrez nos autres protections hygiéniques 100% biologiques ici