Variations de libido : Allô docteur ? Je n’ai plus envie de faire l’amour avec Jean-Kévin (ou Jean-Kévina) est-ce normal ?

Au cours d’une vie, il arrive que notre désir sexuel oscille entre « ambiance caliente & néons rouges » et « hiver glacial & sans soleil », et c’est tout à fait normal !

Allez, on va tenter de décrypter tout ça !

Couple

1. Pourquoi existe-il des variations de libido ?

A. Les hormones

Au cours du cycle menstruel, s’il y en a bien qui travaillent dur, ce sont nos hormones. Elles prennent le relai des unes et des autres à chaque étape de notre cycle. Et ces différentes hormones ont un rôle crucial dans notre vie sexuelle.

 

Souvent, on observe une folle envie de sauter sur notre Jean-Kévin (ou notre Jean-Kévina) pendant la période d’ovulation, puisque c’est là que le taux d’œstrogène est le plus haut.

Mais on peut également observer chez beaucoup de femmes une période de désir sexuel intense lors de la phase des règles. Toujours expliqué par une augmentation du taux d’œstrogène.

 

A l’inverse, notre libido a tendance à nettement baisser une semaine avant l’arrivée de ses règles, notamment à cause du syndrome prémenstruel (SPM). Entre les maux de ventre, les nausées, les ballonnements et les sautes d’humeur, il arrive bien souvent que notre plus grand fantasme se limite à un pot de glace devant la première télé-réalité venue !

 

Les variations d’hormones dû aux petits et aux grands bouleversements de la vie : moyens de contraception hormonale, grossesse, ménopause… sont toutes aussi responsables des plus grandes variations de libido !

 

B. Stress & fatigue

Pratiquer le sexe, c’est d’abord et avant tout une affaire de lâcher prise, laisser parler son corps et son plaisir… Bref, tout le contraire des longues journées de travail remplis de 23 calls et de 13 réunions d’affilées. Et après avoir passé une telle journée, pas sûre que la première chose qui vous traverse l’esprit en voyant votre lit soit d’y faire des galipettes avec Jean-Kévin(a).

Stress et fatigue représentent donc le combo parfait pour vous enlever toute envie de faire l’amour.

A noter que certaines maladies impliquant beaucoup de stress et surtout une chute de dopamine (hormone du bonheur), telle que la dépression, peut être à l’origine d’une baisse, voire d’une absence complète de libido.

 

C. Problèmes de couples

Cela va un peu avec le stress, les problèmes de la vie quotidienne ne font pas très bon ménage avec votre libido.

Alors certes, on connaît bien les réconciliations sur l’oreiller. Cependant, je ne sais pas toi, mais nous quand la moutarde nous monte un peu trop souvent au nez, on n’a pas toujours envie de confier son plaisir à quelqu’un qui vient de sérieusement nous pomper l’air.

 

2. Quelques pistes pour relancer ta libido !

On t’épargne les « 20 techniques infaillibles pour retrouver une libido d’enfer » un peu désuet des magazines féminins, te proposant de faire l’amour suspendu.e dans le vide sur le sommet du Kilimanjaro pour relancer ta libido. Déjà parce qu’il y fait très froid, et parce que ces conseils sont parfois un peu éloignés de la réalité.

Variations de libido, couple homosexuel

On te donne nos conseils :

A. Masturbe-toi un max !

La masturbation est une bonne méthode pour relancer sa libido en douceur. Pas besoin d’avoir une grosse envie de sexe pour se masturber, et la masturbation permet de se reconnecter à son corps à son propre rythme, avec sa propre méthode. Une fois bien remise en selle, te voilà de nouveau prête pour partager ta sexualité !

 

B. Repose toi d’abord, sexe ensuite

Fatigue et libido ne font pas bon ménage. Alors, veille à d’abord entretenir un rythme de sommeil correct pour retrouver une envie de sexe.

 

C. Communiquez !

Communiquer à Jean-Kévin(a) vos variations de libido est un point essentiel pour éviter les incompréhensions et trouver les raisons de cette perte de désir. Parfois un peu trop dans notre bulle, nous ne voyons pas toujours des explications et des solutions qui semblent pourtant sous nos yeux. D’où l’importance d’en parler à celui ou celle qui partage notre sexualité.

 

D. Faites appel à un.e sexologue

Attention, faire appel à un.e professionnel.le peut être une solution pour identifier la source de la perte de désir, mais ce n’est en rien obligatoire !

On peut très bien vivre sans faire de sexe et s’en contenter !

 

3. Une baisse de libido, c’est grave docteur ?

 

Ne pas avoir envie de sexe n’est pas une tare. Pourtant, ne pas pouvoir prendre part aux discussions de type « on l’a fait 3 fois dans la même nuit, c’était ouf ! » peut nous faire parfois sentir un peu coupable de ne pas « satisfaire » entre très (très) gros guillemets notre Jean-Kévin(a).

Pourtant, la culpabilisation n’a rien à faire dans une pratique sexuelle quelconque, tant que cette dernière a été consenti par les deux protagonistes.

Ne pas avoir envie de sexe, que ce soit pour un temps plus ou moins long, n’a rien de honteux.

D’ailleurs, ne ressentir aucun désir sexuel pour quiconque porte un nom, et est considéré comme une orientation sexuelle à part entière : l’asexualité.

Les personnes asexuelles ressentent donc parfois du désir amoureux, mais pas de désir sexuel. Ils et elles aiment sans faire l’amour, et c’est tout aussi cool !

 

Le sexe ne doit jamais être quelque chose de contraignant et sources d’angoisses, peu importe quand et avec qui il est pratiqué.

Une étude lancée par l’association « nous toutes » démontrent que « 9 femmes sur 10 déclarent avoir déjà ressenti une pression de la part d’un partenaire pour avoir un rapport sexuel. »

Alors si Jean-Kevin(a) met la pression, on ne se force pas : si c’est non, c’est non. Et puis on en profite pour lui faire une faire une bonne leçon de moral sur le consentement au passage !

Découvrez nos autres articles sur la sexualité :

Point G, le mode d’emploi ?

L’IVG, en décrypté

Sources :

https://www.canalvie.com/couple/sexualite/articles-sexualite/10-suggestions-pour-retrouver-sa-libido-1.689584

https://www.dhnet.be/lifestyle/relations/pourquoi-la-libido-des-femmes-est-fluctuante-5e690b82d8ad582f3164ae5a

https://www.topsante.com/themes/libido

https://www.revmed.ch/RMS/2000/RMS-2294/20408