Sophrologie pendant les règles, à quoi ça sert ?

Les règles ainsi que la période englobant le SPM (Syndrome PréMenstruel) sont souvent synonymes d’inconfort, de gêne, de troubles émotionnels et parfois de douleurs. Mais avoir mal durant nos règles est-il vraiment une fatalité ?

Plusieurs alternatives existent aujourd’hui, tant dans le domaine de la médecine traditionnelle qu’alternative. Ici, nous avons choisi de vous parler des bienfaits de la sophrologie sur cette période physiquement et/ou hormonalement inconfortable. Sophro-quoi ? Pas de panique, on vous décrypte tout ici !

 

Relaxation

1. Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie est une méthode psychocorporelle pensée et conçue par Alfonso Caycedo (neuropsychiatre) dans les années 1960. Elle symbolise l’harmonisation du corps et de l’esprit ; à travers des techniques de relaxation et d’activation. Pour cela, elle mélange des techniques occidentales (l’hypnose et techniques de relaxation et suggestions positives) et orientales (yoga, méditation, zen). Les différents exercices fondamentaux sont ensuite réadaptés par les sophrologues en fonction des besoins de leurs bénéficiaires.

La sophrologie peut agir sur les règles, les troubles du sommeil, le stress, la période d’adolescence ou au contraire sur les seniors, mais aussi sur des douleurs chroniques et pendant la grossesse. Elle permet d’améliorer son existence et de développer son bien-être intérieur.
La sophrologie est une méthode exclusivement verbale (en gros vous n’aurez même pas besoin de vous mettre en position « chien tête en bas » ou « cobra-aigle-arbre-pingouin » pour ressentir ses bienfaits !), qui se base sur des techniques de respiration, d’imagerie mentale (visualisation) ainsi que sur la décontraction musculaire.

Enfin, vous pouvez commencer avec un.e praticien.ne seul.e ou en groupe ; ou bien chez vous grâce notamment à des exercices ou des applications.

2. Aligner corps et esprit pendant ses règles ou conscientiser sa période menstruelle

Au-delà des exercices pratiques, la sophrologie peut-être perçue comme une philosophie de vie. A travers notamment le principe d’action positive, elle permet de conscientiser sa période de règles et ainsi de la rendre moins difficile à vivre.
Partons du postulat que notre esprit contrôle notre corps, et que les deux sont interconnectés. Ils vont donc s’envoyer des signaux sans cesse pour se prévenir mutuellement en cas de danger ou de douleur mais aussi de moments plus doux, plus agréables.
Ainsi, lorsque notre esprit conditionne notre corps chaque mois sur la base « je vais avoir mal pendant 7 jours », quid du traitement de cette information par notre organisme ? Ce signal d’alerte catégorisé comme une inflammation accompagne de facto la douleur.
Si, a contrario, on transforme ce message en un signal positif « mon corps va prouver toute sa puissance reproductrice dans les jours à venir », on renforce alors le lien entre notre psychisme et notre corps, et on ressent peut-être moins le mal que le pourquoi « positif » de cet état.

En clair, c’est un peu comme le brouilleur d’ondes au cinéma qui vous permet de profiter pleinement du film sans vous faire embêter par le voisin qui reçoit des sms toutes les 30 secondes !

3. La sophrologie durant les règles, quels bienfaits ?

Bon vu que l’idée « je vais avoir mal pendant mes règles » est dépassée (ben ouais, 2021, COVID-19, tout ça, tout ça…), partons ensemble sur la voie de la réconciliation entre nos corps et nos esprits.

La première chose à faire (et non des moindres) est de ne pas minimiser vos symptômes, et par conséquent d’automatiser des exercices, qu’importe l’intensité de la douleur. Cela suppose donc d’être à l’écoute de son corps, et d’être capable de repérer les premiers signes d’inconfort ou de gêne.

Attention ! Il ne faut pas non plus oublier que nous sommes tou.te.s différent.e.s, de ce fait l’efficacité et les effets de ces outils peuvent varier en fonction des cas.

👉 Exercice #1 : le chauffage corporel

Cet exercice mélange la respiration abdominale et la visualisation.
La respiration abdominale permet de recentrer toutes les énergies et l’attention au niveau du ventre, et d’atteindre une oxygénation profonde de la zone.

Installez-vous confortablement sur une chaise, de manière à ce que vos pieds soient alignés à la largeur des hanches ; et que vos mains soient posées sur vos cuisses. Tenez votre tête droite, et fermez paisiblement vos yeux.

(Petit tips : si la position assise ne vous convient pas, allongez-vous. Le but est d’étendre son corps le plus possible, pour que l’air et les énergies passent aisément. Lorsque la douleur nous emplit nous avons tendance à nous recroqueviller sur nous-mêmes, à nous crisper, ce que la sophrologie cherche à inverser).

Positionnez une de vos mains sur votre ventre, et l’autre dans votre bas du dos ; de manière à être à l’aise. Cela vous permettra de sentir votre respiration plus aisément.
Relâchez les épaules et commencez à respirer profondément, par le ventre (ne bloquez pas votre respiration au niveau de votre diaphragme). Laissez l’air que vous inspirer se propager de vos poumons jusque dans votre ventre. Si cela peut vous aider, visualisez son parcours dans tout votre corps (le nez, la bouche, la trachée…)
Puis, gonflez votre ventre le plus possible avec de l’air. Bloquez votre respiration un instant, puis expirez par la bouche, le plus lentement possible. Vous pourrez sentir vos mains suivre le rythme de votre respiration. Répétez cet exercice autant de fois que vous le souhaitez, avant de revenir à une respiration plus naturelle.

👉 Exercice #2 : la visualisation

Un exercice qui peut venir en complément du premier et permet d’entrer en conscience avec votre corps. Souvent, lorsque la douleur s’installe, notre cerveau reste bloqué sur cette information, et a du mal à penser à autre chose. La visualisation offre alors la possibilité de s’affranchir de cette idée. Pour le coup, chaque visualisation est très personnelle, et s’adapte aux besoins et envies de chacun.e. Imaginez une texture qui vous rassure, un endroit où vous vous sentez en sécurité, une (ou plusieurs) personne.s qui vous fait/font sentir spécial.e, une odeur qui vous détend… Emplissez-vous d’images positives, qui vous relaxent. Recodez les informations que votre corps vous envoie : ces vagues de chaleur qui vous emplissent peuvent être positives. Acceptez-les avec plaisir, sentez votre ventre se décontracter grâce à votre respiration profonde ; et votre esprit s’ouvrir à de nouvelles sensations.
Le choix d’une seule image parmi celles positives vous plonge, de plus, dans une phase de méditation, excellente pour le cerveau, qui a besoin d’être ralenti régulièrement.

Ça y est, la sophrologie vous a fait atteindre le Nirvana ? 😉

Plus sérieusement, la sophrologie pendant les règles permet de transformer une idée ou une période qui vous angoisse, en pensée positive. Le fait d’automatiser des exercices de sophrologie chaque mois peut avoir des effets bénéfiques sur les douleurs mais aussi sur la perception que l’on a de celles-ci.

Pour tou.te.s celles et ceux pour qui la sophrologie reste un concept très lointain : pas de panique. Les esprits et les corps réagissent différemment aux données qu’on leur donne.
La sophrologie peut très bien être utilisée comme complément de la médecine traditionnelle.
En bref, vivez heureu.x.ses, visualisez-vous sur un nuage ! (Quoi, un nuage c’est cool non ? Ah, ce n’est que de l’eau ? Ils promettent une chute dure et terrible ? Bon, laissez-nous rêver un peu… ! Et faites de même !

 

Nos autres articles Lifestyle :

Règles et confinement : comment ça se passe ?

Sport et douleurs de règles : comment les soulager ?

Quelle lessive pour sa culotte menstruelle ?

Sources :
Qu’est ce que la sophrologie ? – Définition de la méthode
La sophrologie : définition, bienfaits et rôle du sophrologue
La sophrologie, mode d’emploi
Sophrologie : 2 exercices faciles et rapides pour faire passer les douleurs de règles