Avant de commencer, un rapide point de vocabulaire. Le syndrome prémenstruel (SPM) constitue un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui a lieu quelques jours avant les règles. Tu en as peut-être déjà entendu parler, mais savais-tu qu’alimentation et syndrome prémenstruel était lié ?

Si, si je te jure ! Tu peux aider ton corps et ton esprit à mieux supporter cette période en adaptant (un peu) ton alimentation !

Alimentation & SPM : comment le soulager
 

1. Alimentation et syndrôme prémenstruel : quels liens ?

Lorsque tu vas avoir tes règles, c’est un peu la cacophonie dans l’hypophyse, cette petite glande dans le cerveau, qui gère tes hormones tout au long de ton cycle. Rien d’étonnant à cela que tu sois un peu chafouin (parfois le mot est faible) durant cette période.

 

En vrai, il n’y a pas grand-chose à faire, à part prendre soin de soi. Et cela passe aussi par ton alimentation !

En mangeant certains aliments contenant différentes vitamines et minéraux, tu aides ton corps à faire faceaux différents (et nombreux) symptômes du SPM !

Et promis, tu ne trouveras pas dans cet article les bienfaits de cette super bonne huile de foie de morue que voulait te faire ingurgiter ta grand-mère (j’en sens encore l’odeur d’ici).

Parce que prendre soin de son corps, c’est aussi prendre soin de ses papilles !

2. Alimentation et syndrome prémenstruel : des fruits je vous en prie !

Des fruits pour soulager le SPM

A. Des fruits riches en vitamine C, pour le fer !

Goyave, kiwi, papaye, orange, pamplemousse, tous sont riches en vitamine C !

Cette dernière aide en fait à l’absorption du fer, évitant ainsi l’anémie (manque de fer) qui peut subvenir durant les règles.

Car qui dit règles, dit perte de sang et donc moins de fer ! On peut donc commencer à préparer son corps tout en se faisant plaisir !

On n’hésite pas à se lâcher sur la salade de fruits l’été prochain !

 

B. Des fruits riches en calcium, pour soulager les crampes !

Manger du calcium aide notamment à diminuer la contraction musculaire et donc les douleurs abdominales, parfait pour lutter contre le SPM !

Tu peux te tourner vers les kiwis, les abricots, mandarines, mûres, poires, kumquats, figues, oranges, tous riches en calcium !

Salade de fruits jolis jolis jolis…

 

C. Des fruits riches en magnésium, pour agir sur le système nerveux

Le magnésium agit principalement sur le système nerveux.

Manger du magnésium aide donc à réduire :

  • Les maux de tête
  • La fatigue
  • L’irritabilité
  • Les sautes d’humeur

Mais il aide aussi à diminuer la sensibilité des seins et l’inflammation (et donc les douleurs menstruelles).

Magique ce magnésium ! Tu peux en retrouver principalement dans la banane, mais aussi dans les abricots, dans les fruits secs ou dans les figues.

D. Des fruits riches en potassium, pour la rétention d’eau

Le potassium est un minéral qui aide à réduire la rétention d’eau. Il permet donc de diminuer les gonflements et les jambes lourdes

Tu peux le retrouver dans la banane, la noix de coco, le cassis, le kiwi, les fruits de la passion, le melon, ou l’abricot.

 

3. Et des légumes on présume ?

Et oui, les légumes sont sources de plein de bonnes vitamines et de bons minéraux pour notre corps ! Alors ok, ils ne font pas toujours rêver, mais il existe tout un tas de recettes faciles pour les rendre un peu plus sympa !

Des légumes pour soulager le SPM

A. Des légumes riches oméga 3, pour la bonne humeur !

Les omégas 3 sont réputés pour jouer un rôle positif sur notre humeur ! A l’heure où la moindre chaussette perdue peut nous faire pleurer, c’est toujours bon à prendre !

Tu peux retrouver les omégas 3 dans les choux, les épinards ou encore le cresson.

 

B. Des légumes riches en calcium, pour toujours soulager les crampes !

On n’en a jamais assez pour soulager nos crampes ! En plus des fruits, tu peux toujours faire le plein de fenouil, d’épinards, de brocolis, d’haricots verts… Il y en a pour tous les goûts !

 

C. Des légumes riches en fibres, pour lutter contre la fatigue !

Les fibres ont un grand avantage : elles peuvent te rassasier de façon saine assez facilement. En plus, elles luttent contre l’hypoglycémie et la fatigue.

Alors, on ne lésine pas sur les haricots blancs, les pois chiches, les lentilles, l’artichaut ou encore les petits pois.

 

4. Alimentation et syndrome prémenstruel : on évite le sucre

 

Triste nouvelle pour les plus gourmand.e.s, mais le sucre ne fait pas bon ménage avec le SPM… Une consommation excessive de sucre peut engendrer un dérèglement du métabolisme, et donc augmenter les symptômes liés au syndrome prémenstruel.

Après, on ne se prive pas non plus ! Rien ne t’interdit de te vautrer dans ton canapé avec une cuillère et un pot de glace si l’envie est trop forte.

La semaine étant déjà assez difficile comme ça, il ne faudrait pas en rajouter !

Découvre l’article : Quels sont les aliments à privilégier lors de l’allaitement ?

Découvre les autres articles sur la nutrition :

Laits végétaux, lesquels choisir ? 

Les produits laitiers, que faut-il savoir ? 

Sources :

https://www.doctissimo.fr/nutrition/diaporamas/les-aliments-riches-en-fibres/les-petits-pois

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=syndrome_premenstruel_diete

https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/29338/6-aliments-faire-plein-de-magnesium

https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/syndromes/syndrome-premenstruel/quelle-alimentation-contre-le-syndrome-premenstruel-173386

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=vitamine_c_nu

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=syndrome_premenstruel_pm